20 avr. 2017

"Dossier 64" de Jussi ADLER-OLSEN

Mon avis - 4ème de couv -
Lecture d'avril 2017

Gros coup de cœur pour cette 5ème enquête du Département V. Je retrouve avec joie le trio infernal, qui est pris à partie aussi, dans ce thriller se déroulant au Danemark. L'histoire se déroule sur 3 périodes du côté de l'île de Sprögo, et démarre sur les violences faites à une jeune fille. Incomprise et relayée en tant que perturbée et instable celle-ci va voir sa vie sacrifiée et bafouée au profit de manipulateurs de l'extrême… La fin m'a plus que surprise, inattendue. Il faut savoir que ce camp de femme sur cette île a bien existé de 1922 à 1961, ce qui fait prendre une valeur inestimable à ce récit. Je le recommande chaudement.



4ème de couverture : 

Copenhague, 2010. Une brutale agression dans le quartier de Vesterbro incite Rose, la bouillonnante assistante de l’inspecteur Morck, à rouvrir un cold case sur la disparition inexpliquée d'une prostituée. Cédant à ses pressions, le Département V exhume une macabre affaire datant des années 1950 : sur la petite île de Sprögo, des femmes sont internées et stérilisées de force sous la direction du docteur Curt Wad…
Avec cette nouvelle enquête de l’incontournable trio formé par Carl Morck et ses assistants Assad et Rose, Jussi Adler-Olsen fait monter la tension d'un cran en nous plongeant dans un sombre chapitre de l’histoire du Danemark, où l’influence des extrêmes est plus que jamais d’actualité.

18 avr. 2017

"Soul of London" de Gaëlle PERRIN-GUILLET

Mon avis - Extrait - 4ème de couv -
Lecture d'avril 2017

Londres 1892, et bien on y est vraiment, le décor est bien planté, on le voit, on le sent. Une enquête à la Sherlock qui part dans plusieurs directions. Le vocabulaire et l'écriture sont bien adaptés à l'époque. Un inspecteur brinqueballant, avec l'aide d'un jeune garçon qu'il a recueilli, vont mener à bien cet imbroglio et dénouer cette affaire entre science et religion. Un polar à lire sans modération.


Extrait :

"Son sort le révoltait. 
Comme celui de tous ces enfants des rues qui disparaissaient chaque jour dans les artères de Londres et dont on ne retrouvait que rarement la trace. Le tout Londres s’indignait de cette situation. Mais personne ne faisait rien. » (de « Soul of London » par Perrin-Guillet Gaëlle)"


4ème de couverture

Londres, 1892. 
Un climat de peur.
Un flic qui boîte et un jeune orphelin.
Tous deux face à un meurtre...
... dont il ne fallait plus parler.

Jouant avec un côté « Sidekick », Soul Of London nous plonge dans une atmosphère londonienne fort bien documentée. Ce nouveau thriller, de Gaëlle Perrin, se révèle être aussi distrayant qu'angoissant.
L'auteure : Née en 1975, Gaëlle PERRIN auto-publie deux romans 
(Le sourire du diable et Au fil des morts) avant de participer à deux recueils des Auteurs du noir face à la différence (éditions JIGAL et L'atelier Mosesu). 
Viendra Haut-le-Choeur, publié aux Éditions Rouge Sang, 
qui obtint le Prix du Polar 2014 Dora Suarez. 
Soul of London est sa première publication chez Fleur Sauvage.

17 avr. 2017

"A l'encre de sang" de Odehia NADACO

Mon avis - 4ème de couv -
Lecture d'Avril 2017

Un nouvelle noire d'une vingtaine de pages écrite sur le thème du 36 quai des Orfèvres. L'auteur nous décrit le décor de ce lieu avec son personnage, une énigme et le chat…
L'auteur pourrait nous emmener plus loin car cette nouvelle ouvre la porte sur plus. Merci Odehia de la mettre à disposition gracieusement (version kindle)

4ème de couverture :

Nouvelle écrite dans le cadre des Quais du Polar 2017, sur le thème imposé "Sang d'Encre au 36 quai des Orfèvres"



16 avr. 2017

"Les lettres de l'âne Cetro 2" de Cédric Veto - Cetro

Mon avis - 4ème de couv -
Lecture d'avril 2017

Amour, humour, empathie, haine, auto dérision, moquerie, sensibilité, coup de gueule… Tout y est dans ce recueil de nouvelles au vocabulaire choisi et bien trempé de Cedric. Malgré en avoir déjà lu quelques unes sur sa page Facebook, je n'ai pu m'empêcher d'en rire encore, ou de m'épancher sur les tristes réalités de la vie. Cédric sait poser les mots sur les maux avec justesse que ce soit en argot ou en phrasé du XIX siècle. Je fais suivre quelques extraits qui m'ont le plus marquée.

Extraits :

- "On peut pas en vouloir à madame d'avoir des amitiés soudaines avec des cucurbitacées quand son mari, lui... n'a pas de bite assez (je dois quand même vous dire, je ne suis pas fier de tous mes jeux de mots)." 

- "La compassion n'est pas chrétienne Une crèche sous un sapin, races et espèces mélangées, rappel et symbole de nos consciences, amour et compassion réunis dans une étable, lieu de chaleur et de vie sans frontières. Les chrétiens ont semble-t-il oublié ce qu'elle représentait au delà de vulgaires santons. Les réfugiés qu'on méprise, c'est notre histoire qu'on piétine, c'est l'humanité qu'on ruine et qu'on met sur la paille. Un agriculteur français a ouvert les yeux et retrouvé la mémoire, sa crèche, il lui a donné corps et vie. Accueil chez lui de réfugiés, coup de cœur et coup de j'aime. Pour cela, il est condamné, coup au cœur et coup de haine. Il ira en prison pour délit de solidarité, on punit l'assistance à personnes en danger. Il sera enfermé et ce sera le triomphe de valeurs délétères, assistance à personnes enragées. Pays des droits de l'homme riche, blanc et puissant. Ce mec est un héros, il faudrait l'encenser, agriculteur savant et conscient qui sème l'amour que demain on voudrait récolter, seule manière valable et acceptable de lutter contre la montée de la haine. "

- « Elle m'a filé une chemise, jolie de prime abord, dont elle me vantait les qualités, et un pantalon. Je l'ai enfilée sur le champ (la chemise, bande de malades), j'en ai fait autant avec le pantalon. » (de « Les lettres de l'âne Cetro 2 » par Cetro)

- « Voir Venise et mourir, sous les quolibets et les rires. 
Mort d'être noir avant d'avoir coulé, la compassion s'est noyée dans une couleur de peau. 
Derniers instants capturés comme de simples souvenirs de vacances, par de nombreux objectifs aveugles à l'humanité. 
Quelques insultes lancées, derniers signaux de haine, avant de lâcher prise et de trouver la paix. 
Il s'appelait Pateh, il venait de Gambie, déraciné pour des raisons humanitaires. » (de « Les lettres de l'âne Cetro 2 » par Cetro)



4ème de couverture

Deuxième tome des lettres de l'âne.
Cetro est un animal étrange. Atteint d'une anomalie génétique, il est impossible de lui faire fermer son insondable clapet sur tous les sujets du quotidien.
Il ne peut s'empêcher de tout tourner en dérision, lui-même avant toute chose. 
Rarement sérieux, il sait toutefois se faire tendre lorsque cela arrive.
Car il aime à en crever ce monde qu'il moque sans trêve. Il aime l'humain dont il dépeint les travers, se servant pour cela de ses propres démons et contradictions.
Ce recueil, publié à la demande expresse des lectrices et lecteurs qui le suivent, regroupe ses billets d'humeur, ses coups de gueule et de cœur.

15 avr. 2017

"L'ombre et la lumière" de Jack-Laurent AMAR

Mon avis - 4ème de couv -
Lecture d'avril 2017


Livre dédicacé suite à notre rencontre intempestive à l'espace culturel Trélissac en mars dernier. Jack-Laurent est auteur indépendant.
Un polar poétique voilà le style de ce roman a double face. Tel le titre on retrouve des scènes sombres, perturbantes, des mensonges, manipulations et, le côté éblouissant de l'amour fusionnel, des retrouvailles, de la joie de vivre, ensemble.
Les personnages sont très attachants et sont l'essence même de ce récit. Le rythme en accéléré de chapitre en chapitre nous envahi d'un mélange de vengeance et d'empathie pour ce tueur solitaire. Il va gagné notre cœur…
Pour l'intrigue c'est une fiction mais, mais, on pourrait aussi se poser des questions… Que pensez des maladies actuelles qui foudroient nos proches trop souvent?!
Ayant eu la chance de rencontrer l'auteur je peux dire qu'il est tout en sentiments chaleureux et généreux, j'ai bien sûr écouter son CD "poésique" qu'il m'a offert, c'est un lien avec le roman et j'aime beaucoup, il reste à porter de mains ou d'oreilles. Jack-Laurent est aussi auteur compositeur. 
Un magnifique moment de lecture, et c'est un premier roman. Alors j'attends avec hâte le suivant…
Une très belle rencontre avec toi Jack-Laurent et un beau coup de cœur.

Extrait :
"La température était déjà élevée malgré l‘heure matinale, et le soleil faisait danser ses reflets sur l’eau turquoise de l’océan. Les vagues semblaient vouloir suivre cette chorégraphie envoutante, hypnotisées par la beauté que dégageait l’union de la mer et du soleil. Alors elles escortaient le splendide ballet jusqu’aux côtes, se faisant surprendre par le rivage, où elles s’échouaient inexorablement sur le sable fin, dans le bruissement caractéristique de leur dernier souffle !

Elle fit quelques pas de danse en direction de la terrasse, déposa son café et le bol de mangues sur la table et s’installa pour déjeuner en profitant de la vue splendide qui s’offrait à elle. Le ressac des vagues était une mélodie qu’elle adorait. Les notes n’étaient jamais les mêmes, l’océan jouait sa symphonie au gré de ses humeurs, selon que la mer soit calme ou agitée."


4ème de couverture :

Alors qu’il n’avait que sept ans le petit Bastien a perdu sa maman à deux reprises.
La première, lorsque celle-ci fut frappée d’une soudaine maladie dégénérative du cerveau la rendant totalement amnésique, au point d’en oublier la chair de sa chair, son propre enfant.
La seconde, lorsque l’hémorragie cérébrale qui suivit lui arracha la vie.
Bien des années plus tard, de nouveaux décès surviennent dans des circonstances similaires.
Le jeune et intuitif capitaine RUHAUT flaire alors des homicides et finit par obtenir l’autorisation d’enquêter. Il est pourtant loin d’imaginer l’ampleur de ce qu’il va découvrir.
Laureline, jeune et brillante professeur de français mène une vie paisible mais sera bien malgré elle mêlée à cette histoire, au point de voir sa vie et celle de ses proches menacées.

Ce livre est en premier lieu, le récit d’un homicide entraînant d’autres meurtres, avec au centre…

… Non, il s’agirait plutôt d’une sombre affaire de complots, de corruption, où un tueur solitaire va être entraîné…

... À bien y réfléchir, ce roman est avant tout, l’histoire d’un amour hors du commun, un de ceux qui s’envolent bien plus loin que l’horizon de nos espoirs les plus fous, bien plus haut que le vent ne souffle pour nous les conter...

... L’histoire d’un amour fusionnel entre l’Ombre... et la lumière.

14 avr. 2017

Sharko Henebelle - Couple de flics de Franck THILLIEZ

Mon avis - 4ème de couv -
Lecture d'avril 2017

Petite anthologie biographique. J'ai adoré retrouver les deux protagonistes de quelques uns de mes romans préférés, un petit retour en arrière sur leur vie au travers des romans de l'auteur, j'ai beaucoup aimé revenir sur ces extraits bien choisis. Attention l'auteur prévient : 
"Avertissement : 
La lecture des pages qui suivent dévoile certaines parties des intrigues des romans cités. 
Cela pourra altérer en partie le suspense de vos lectures… » (de « Sharko / Henebelle, Couple de flics - Petite anthologie biographique » par Franck THILLIEZ)"

4ème de couverture :

Indispensable pour tous les fans de Franck Thilliez !

Tout savoir sur les deux héros récurrents créés par Franck Thilliez, Lucie Henebelle et Franck Sharko :

- leur santé,

- leur famille,

- leur travail

- leur couple,

et aussi : dans combien de romans sont-ils déjà apparus ? Comment Franck Thilliez a-t-il choisi leurs noms ?

12 avr. 2017

"Rencontres d'encre" Tulle (19) les 3 et 4 juin 2017

Une première rencontre à Tulle à laquelle je me rendrais 
avec plaisir :
"Rencontres d'encre" Salle Marie Laurent - 19 avenue Lorraine - 19000 TULLES
Samedi 3 et dimanche 4 juin 2017
En voici l'affiche :


le plan :


et le lien FB de cette rencontre :