14 oct. 2019

"Dolmen (2) Les oubliés de Killmore" de Nicole JAMET et Marie-Anne Le PEZENNEC

Mon retour - Extraits - Présentation -
Lecture d'octobre 2019


Après le voyage en Bretagne avec Marie Kermeur, je l'a retrouve en Irlande avec le tome 2 de Dolmen : "Les oubliés de Killmore".

  • "Elle fut l'une des premières à débarquer, visiblement impatiente de fouler ce sol d'Irlande où elle avait été conçue."

Je ne vais pas vous donner d'autre résumé de ce tome, il parle à lui seul, lire aussi le premier avant, c'est mieux. Toujours au milieu d'une enquête, d'une légende, de crimes, de lieux mystérieux et envoûtants.

  • "Au large, tel un poste d'avant-garde, une haute tour de pierre, cernée de récifs, émergeait des flots. D'après les guides, il s'agissait des derniers vestiges d'une forteresse datant du Moyen Âge, élevée par Dana, première reine celte, plus connue sous le nom de la Reine Écarlate."

Roman policier mais pas que, j'ai encore une fois été prise dans l'histoire, l'écriture qui file au grand galop, et très impatiente d'aller jusqu'au bout pour connaître le dénouement de cette intrigue.
Je sais maintenant qu'il y a eu des épisodes télévisés de cette série, que je n'ai pas vu, et finalement je suis très heureuse de découvrir cette histoire en roman. J'enchaîne avec le troisième tome "La dernière malédiction".





Présentation :

Un an après l'énigme des menhirs sanglants de Land'sen, le cauchemar recommence. A peine arrivée en Irlande, sur l'île natale de sa mère, pour y épouser Lucas Fersen, Marie Kermeur voit s'accumuler les meurtres autour d'elle. Des crimes rituels marqués du sceau de la Reine écarlate... Pourquoi l'ancienne légende celte refait-elle surface ? Marie connaît-elle vraiment tout de Lucas ? Quel secret dissimule cette terre de falaises et de vent ?

Sorties d'octobre des auteurs indépendants

SORTIES D'OCTOBRE DES AUTEURS INDÉPENDANTS


3 Auteurs que j'affectionne tout particulièrement :

💚 Cetro - Poupée de chiffon💚
💙 Lily B. Francis - Moments de Grace 💙
💜 Luca Tathieazym - Il était une fois dans le brouillard 💜




Allez je vous donne un aperçu de ces trois romans dans le désordre 😎



"11 septembre 2001.
En une nuit, un brouillard dense et ténébreux s’abat sur le monde devenu aveugle. La panique s’installe.
À La Rochelle, dans un petit immeuble à l’agonie occupé par une poignée d’habitants aux abois, Agathe tente de survivre.
Mais il y a pire que le smog et la folie qu’il engendre, il y a les autres, ceux qui se repaissent de la brume, qui l’avalent et la recrachent avec fureur…"



J'ai vu passer un écureuil. Mon écureuil. Oui, il est à moi, ça me plaît de l'imaginer. Il est l'un des seuls vivants à peupler mon univers et à le rendre plus supportable.
Chaque jour, ou presque, il s'arrête sur ce pan de toiture, juste devant ma fenêtre que je rêve de pouvoir ouvrir, pour inhaler un peu de cet air neuf, pur. Juste ça.
Cette puanteur assassine m'enveloppe et m'empêche de respirer. De vivre.
Si seulement je pouvais tendre la main à l'extérieur, reprendre corps dans ce monde qui se refuse à moi et m'approprier un peu de la douceur de cette si jolie fourrure.
Cette douceur que je ne trouve pas, ici, celle qui manque à mon existence. Une vie sèche. Une mort lente.


Grace a 65 ans. Elle a tout oublié.
Sa fille Annabelle n'en a que faire, elle a toujours eu avec elle a une relation compliquée. Lorsqu'elle trouve un jour par hasard une boîte contenant des souvenirs et des lettres du premier amour de Grace, Gaspard, elle réalise qu'en réalité elle en sait bien peu sur celle qui l'a élevée. Avec son frère, Octave, et son fils qui étrangement s'appelle aussi Gaspard, elle part à la recherche de ce passé et de cet amour perdu.
Mais en tentant de réconcilier Grace avec son destin brisé, c'est peut-être elle-même qu'elle va retrouver.



9 oct. 2019

"Dolmen" de Nicole JAMET et Marie-Anne LE PEZENNEC

Mon ressenti - Extraits - Présentation - La trilogie -
Lecture d'octobre 2019


Premier d'une trilogie que j'ai depuis quelques années dans ma PAL et en broché donc pour vider un peu ma PAL je me suis lancée dans cette lecture, et hoooo, quelle belle surprise!
Tout se passe en Bretagne, un drame, une légende, une île : Lands'en…

  • "Entouré de récifs et de courants violents, régulièrement noyé dans la brume, totalement isolé par gros temps, ce bout de rocher et de lande de quinze kilomètres sur dix fut longtemps boudé par les touristes qui lui préféraient les îles du Morbihan, plus septentrionales. Plus accessibles aussi. "Lands'en" ne signifiait pas le bout du monde par hasard."

Pour tous ceux qui aime les romans du style irlandais, n'hésitez pas, on est en plein dans le genre, alors que ce récit est écrit par deux auteures françaises.

  • "Les anciens disaient qu'à cette heure, comme au crépuscule, le monde des vivants et celui des morts communiquaient. À ces instants indéfinis et fugitifs, les esprits, les fées et les korrigans e mêlaient aux vivants, ceux qui croisaient alors l'Ankou encapuchonné de noir, sa faux à l'épaule, glissaient sans retour dans l'au-delà."

Des crimes de plus de 20 ans à aujourd'hui, Marie Kermeur, issue de ce lieu va être accompagnée par Lucas Fersen, commandant, pour démêler les nœuds de cette enquête . Des secrets vont être dévoilés, petit à petit, au fil de cette lecture assez envoûtante. Marie ne sera pas épargnée. Au milieu de superbes paysages, on entre par la petite porte chez les familles de cette île, le sang coule, la vengeance frappe. De l'amour il y aura aussi. Je me suis laissée ensorceler par ce premier tome et donc j'enchaîne avec le suivant. Une très agréable lecture.






Présentation :

Lands'en... Le "bout du monde "... La jeune inspectrice Marie Kermeur, née sur cette île de rochers et de lande au large de la Bretagne, revient s'y marier avec un célèbre skipper qu'elle connaît depuis l'enfance. Et le passé, mystérieux et terrible, ressurgit... Pourquoi tous ces crimes rituels sur le site de Ty Kern ? Pourquoi les menhirs se mettent-ils à saigner ? Les vieilles malédictions referaient-elles surface ? Détaché sur place, le commandant Lucas Fersen mène l'enquête avec Marie, bouleversée par ce qu'elle découvre de la vie des siens et du secret terrifiant de la crique des Naufrageurs...

La trilogie :

1 - Dolmen

2 - Les oubliées de Killmore

3 - La dernière malédiction

"DWOL - T3 - Aveuglement amoureux" d'Estelle THARREAU

Mon retour - Extrait - Présentation - Les nouvelles -
Lecture d'octobre 2019


Ceci est la troisième nouvelle de "Digital way of life" : Aveuglement amoureux, presque tout est dit dans le résumé, récit d'anticipation. Un juge, un juré, un avocat et un accusé, ho j'oublie le greffier… Quand le numérique s'en mêle rien ne va plus. Petit clin d'œil à "Un alibi flou" que j'ai terminé juste avant, une belle coïncidence.

  • "Droit dans sa robe noire, l'avocat marqua une courte pause. Il semblait se recueillir religieusement dans la salle d'audience exiguë, entièrement recouverte de lambris sombres sur lesquels se reflétait l'écran numérique géant. La longue litanie des critères était affichée depuis le début du procès. Cette liste que le logiciel Justitia avait établie d'après l'algorithme adapté à ce genre d'affaires."

Bientôt ou devrais-je dire déjà?! Notre vie est et sera dirigée par les algorithmes, qu'on le veuille ou non et quelque fois sans s'en rendre compte. Quand les hommes valideront ce que les machines auront décrypté qu'adviendra-t-il? La chute de cette petite histoire m'a bien fait rire. Cette nouvelle est téléchargeable légalement (entre d'autres) sur le site des éditions #Taurnada que je remercie. La quatrième est en ligne aussi et dans ma liseuse. Cette petite série de nouvelles est juste extra.





Présentation :


Avec le logiciel Justicia, plus de place à l'erreur et à la subjectivité. La justice est devenue une affaire d'algorithmes.
Mais l'aveuglement amoureux est-il pris en compte par la formule mathématique décidant des circonstances atténuantes ?
Qui pourra répondre à cette question que pose un juré refusant de valider sans comprendre le verdict d'une machine ?


Les nouvelles : Digital Way of Life

1 - Pathologique

2 - Virtualité réelle

3 - Aveuglement amoureux

4 - Inhumains


8 oct. 2019

"Un alibi flou" de Gina DIMITRI

Mon retour - Extrait - Présentation -
Lecture d'octobre 2019


Humour noir et thriller atypique, l'auteure n'a pas son égale dans ce registre. Elle sait nous faire rire en nous faisant grincer des dents. Je viens juste de me rendre compte qu'il n'y a que son premier roman "Les cendres des roses mortes" que je n'ai pas lu, les autres y sont tous passés. C'est à chaque fois avec délectation que je rentre dans ses histoires abracadabrantes, déjantées, noires, humoristiques et délirantes.

  • "Quelqu’un m’avait assuré que ce produit pouvait décupler la force de n’importe qui. N’importe qui, sauf moi. Mon cerveau ne doit pas être construit comme celui de la plupart des consommateurs de psychotropes vu que, l’unique effet que cela a eu sur moi est de me convaincre que « les chaussettes sont en fait de petits sacs de pieds."

Un peu plus de 220 pages où l'on ne s'ennuie pas, avec Titia en personnage principale, le rythme est en cascade, pas de temps mort mais bien des cadavres.
A lire pour se redonner du peps, c'est vivifiant…





Présentation :

«Certaines personnes sur ma route ignorent que leur vie tient non pas à un fil mais à une ligne du code pénal : le fait de donner la mort à autrui constitue un meurtre et est puni de trente ans de réclusion.»

«Personnellement, le matin, si j'avais le choix entre discuter avec des gens ou cacher leurs cadavres, je les enterrerais au fond des bois. Puis je reviendrais profaner leurs tombes et les décapiter post mortem.»

«La vergogne chez moi, c'est comme les genoux chez les pingouins : ce n'est pas que nous en sommes dépourvus (oui, les pingouins ont des genoux), mais cela ne se voit pas à l'œil nu.»