22 nov. 2017

"La dernière page" de Hollow WEST

Mon avis - Présentation
Lecture de novembre 2017

J'ai été un peu déroutée par le début et puis j'en ai parlé à Fabienne qui l'avait lu et elle m'a dit  : Continue ça va te plaire… Merci !! Bien heureusement je l'ai écouté et au final oui passé le premier quart de lecture j'ai commencé à comprendre que l'auteure se jouait de nous… Quelle magnifique manipulation jouée par les personnages à notre compréhension. Après chaque page on se dit ha voilà j'ai compris et bien non… C'est incroyable, on est capturé par l'histoire avec les personnages. Une lecture très agréable, des questionnements, un jeu pervers, une histoire énigmatique, un très bon roman psychologique. A découvrir sans modération.



Présentation :

Les réponses ne se trouvent jamais là où on les cherche...

Vous croyez tous tenir les rênes de votre existence. 
Être les maîtres absolus de votre destinée. 
Les décideurs exclusifs de vos actions. 
Et si je vous disais que tout ça n’est qu’illusion ?
Que vous, comme moi, n’avons aucune influence sur les évènements qui surgissent dans votre vie ? 
Que vous n’êtes que des pions sur un grand échiquier, des marionnettes. Je délire, penserez-vous certainement…
Laissez-moi vous raconter mon histoire, peut-être alors changerez-vous d’avis…

18 nov. 2017

"La main de Marianne" de Floryan DESPRES

Mon ressenti - 4ème de couverture
Lecture de Novembre 2017

Très heureuse d'avoir pu découvrir ce polar. Un très bon roman dans lequel j'ai vite pris ma place de spectatrice et suivie ces deux inspecteurs dans leur enquête.  J'ai beaucoup aimé le jeu de dialogue entre les personnages, l'humour noire y a sa place. Tous sont à cran sur cette enquête qui piétine, l'un acculé derrière la peur d'être reconnu et l'autre perdue et sur la défensive au milieu de cette équipe avec qui elle doit collaborer. L'auteur a su mettre un frein sur la lecture malgré les 170 pages qui se dévorent assez vite. L'histoire reste bien sûr quelque peu macabre, mais j'ai quand même souri assez souvent sur les scènes cocasses qui s'y déroulent. Je remercie Claudie de m'avoir solliciter pour cette lecture, vous y retrouver aussi la patte d'Arnaud Codeville… Merci à Floryan pour sa confiance. je ne dis rien de plus. Un bon roman noir qui ma fois m'a bien plu.


4ème de couverture :

Une disparition inquiétante dans le nord de la France, un ami d'enfance comme principal suspect... L'enquête de l'inspecteur Rémy Jorris n'avance pas.
Jusqu'à la découverte d'une main arrachée, le soir du match Reims-St Étienne.

Simple hasard ou coup de pouce du destin?

Bio de l'auteur :

Né en 1959 en Lorraine, je vis avec ma famille dans la région Hauts de France où j'exerce mon métier d'ingénieur dans le domaine de l’environnement et de l’aménagement du territoire.
Je suis marié et père de deux garçons de 14 et 18 ans.
Dès l'âge de 12 ans, comme beaucoup d'autres, j'ai commencé à écrire de petits poèmes et parfois quelques pages que j'imaginais être les premières d'ouvrages dont j'avais fait grandir  l'intrigue et les personnages dans ma tête. Au fil du temps mes personnages ont pris de la densité et mes intrigues se sont étoffées. Il y a deux ans, l'envie m'est venue de poursuivre mes ouvrages souvent à l'état embryonnaires et d'en créer de nouveaux pour le plaisir de donner vie à mes personnages à l'étroit dans mes neurones, et avant tout pour le plaisir d'écrire.
Ce n'est que bien plus récemment, qu'un de mes amis, auteur lui-même, m'a insufflé une nouvelle fringale, celle de partager ma passion avec mes proches, puis avec, pourquoi pas, un public plus large.


Je suis friand de conseils et de critiques qui me permettront de progresser et d'offrir à nouveau, avec mes moyens et à ma modeste échelle, quelques plats de résistance ou desserts aux goûts et aux humeurs d'un public que j'ai hâte de découvrir.



17 nov. 2017

"Fidèle au poste" de Amélie ANTOINE

Mon avis - Présentation - Bio de l'auteur
Lecture de novembre 2017

Il a été dit "Un polar noir réussi" "Un thriller psychologique d'une grande maturité d'écriture"… et bien moi je dirais un excellent roman noir psychologique. L'auteure est une coquine car elle nous promène où elle veut et ça marche. J'ai été épatée tout au long de l'histoire. Ces personnages sont crédibles et à chaque fois que je pensais voir ce qu'il allait se passer et bien non le récit prenait une autre tournure !!
Le roman m'a fait pensé à un autre que j'ai lu il n'y a pas longtemps mais je ne le nommerais pas car il dévoilerait une partie de l'histoire… et quelle merveilleuse fin… Je ne connaissait pas les écrits d'Amélie et bien voilà c'est fait, j'ai commencé par le premier (pour une fois) et j'ai le dernier "Sans elle" en broché aussi, une auteure à suivre de près. Bravo Amélie j'ai adoré.


Présentation :

Mariés depuis trois ans, Chloé et Gabriel mènent une existence heureuse à Saint-Malo, jusqu'au jour où la jeune femme se noie accidentellement au cours d'une baignade matinale. Gabriel, incapable de surmonter seul son chagrin, se décide à chercher du soutien auprès d'un groupe de parole. Il y fait la connaissance d'Emma, une photographe arrivée dans la ville récemment, qui va l'aider à traverser son deuil. Seulement, Chloé semble toujours très présente et, étonnamment, vivante aux yeux de Gabriel qui ne parvient pas à se reconstruire. Et si la réalité n'était pas celle à laquelle il se raccroche ?
Un roman à dévorer. L’intrigue, qui débute comme un récit fantastique, se mue vite en thriller psychologique haletant. Elle. 

Bio de l'auteure :

Amélie Antoine est née en 1984, ce qui en fait encore d’elle, d’après son éditeur, une « jeune trentenaire ». Elle vit à Lille avec sa famille.
Après un récit autobiographique, Combien de temps, publié en 2011, elle se lance dans la fiction et publie en mars 2015 son premier roman Fidèle au poste. Ce texte connaît très vite un vif succès, et parvient à séduire plus de 25 000 lecteurs en autoédition, avant d’être repéré par les éditions Michel Lafon et de sortir en librairie en mars 2016, puis dans les pays anglophones en août 2016. Depuis, ce sont plus de 250 000 lecteurs qui ont été conquis par ce thriller psychologique ! Une adaptation au cinéma est en cours de réalisation.
Son deuxième roman, Au nom de quoi, sort en 2016. Par obligation éditoriale, il est dans un premier temps publié sous le pseudonyme de Dorian Meune. Ce texte revient, par le biais de la fiction, sur la soirée du 13 novembre 2015 au Bataclan.
Sorti en 2017 en librairie, son troisième roman, Quand on n’a que l’humour…, retrace la carrière d’un humoriste au sommet de la gloire, un homme brisé qui cherche à tout prix à renouer avec son fils duquel il s’est éloigné au fil des années.

En novembre 2017, c’est un projet atypique de deux romans noirs qu’elle publie avec Solène Bakowski : Avec elle / Sans elle (lien vers la page du site).

Pour la contacter, rendez-vous sur son site : www.amelie-antoine.com
et sur sa page Facebook : www.facebook.com/AmelieAtn

16 nov. 2017

"Du feu de l'enfer" de Sire CEDRIC

Mon avis - Présentation
Lecture de Novembre 2017

Un thriller exceptionnel, ayant lu les premiers de l'auteur avec un mélange de fantastique, je peux dire que ce récit n'a rien de gentil ni d'irréel. Il faut s'accrocher tout au long de la lecture. Sur l'histoire il y a le résumé pour l'expliquer, donc ici je ne parle que de la sublimation dans laquelle l'auteur a posé son histoire et ses personnages. Phrases chocs, démarrage sur les chapeaux de roues, j'ai été en alerte à chaque tournure du récit, à chaque chapitres courts et précis. Le titre et la couverture ne sont pas là pour faire jolis mais bien annoncés un récit haut en couleur, le sang et le mal. Souffrances, tortures, meurtres ignobles, manipulation tout y est. Alors pour les amateurs du genre je n'ai que deux mots à dire : foncez et accrochez vous. J'ai adoré…



Présentation :

" Un roman addictif écrit à l'encre noire des ténèbres. " Olivier Norek
Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et soeur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal 
et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera 
les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang. 
Sire Cedric revient en chef d'orchestre du suspense et des frissons, avec un nouveau 
concerto qui fait la part belle au souffle du vent dans la nuit noire et aux gémissements des corps torturés. Subtil et maîtrisé, ce conte d'horreur moderne allie à la justesse d'une réflexion sur les relations familiales les retournements de situation les plus ébouriffants.

14 nov. 2017

"L'espion du Tsar" de Sylvie SIMONNET

Mon avis - Extrait - Présentation - Bio de l'auteur
Lecture de Novembre 2017

Je remercie les Editions Librinova pour cette belle histoire, je serais passée à côté s'ils ne me l'avaient proposée. Le style : romance historique. Je me suis retrouvée aux côtés de Liouba, petite fille moujik, en Russie au 17ème siècle. Un conte de fée qui va se vivre au milieu d'embûches et d'une guerre des Tsars. Si vous avez déjà lu et aimé les récits de Mireille Calmel ou Juliette Benzoni ce roman est alors pour vous. L'auteur a su me captiver par son écriture et l'intrigue qui se joue avec ses personnages. On y retrouve l'histoire de ce pays sur le règne des Tsars à cette époque. C'est le style de roman que j'aime découvrir entre deux autres genres auxquels je suis "addicte" (thrillers ou fantastiques). Je le recommande à ceux et celles qui auront plaisir à parcourir la Russie avec Liouba.

Extrait : 

« Liouba se rendit soudain compte qu’elle allait devoir abandonner le rôle de spectatrice muette qu’elle avait tenu depuis leur arrivée et qui lui convenait finalement plutôt bien. Elle se préparait à satisfaire de son mieux la curiosité du maître quand elle l’entendit énoncer clairement :
— Andreï Wladimirovitch Zlatiev.
— Quoi ? Co… comment, maître ? Je…
— Andreï Wladimirovitch Zlatiev. Tu m’as reproché avant le dîner de ne pas m’être présenté. Voilà qui est fait.»

Présentation :

Liouba est une petite paysanne de la Russie du XVIIe siècle qui essaie comme tant d’autres moujiks de ne pas mourir de faim quand un jour sa route croise celle d’un barine, un seigneur, qui décide de lui ouvrir les portes de son monde. 
Pourtant ce monde va s’avérer plus dangereux que prévu, bien étrange en tout cas… 
La vie fera le reste au gré des séparations et des retrouvailles …

Un destin hors du commun :
L’espion du tsar résonne comme une promesse d’aventure. Au fil de l’histoire nous suivons le parcours de la jeune Loubia, dont le destin bascule le jour de l’arrivée du nouveau maître du village de Sertolovo, Andreï Zlatiev. Ce dernier, impressionné par cette jeune enfant au caractère bien trempé et qui parle comme une adulte, décide de la prendre sous son aile. Peu à peu, Loubia découvre que son maître est bien plus qu’un simple seigneur et devient une véritable espionne. Une relation exceptionnelle se tisse alors entre eux. Contraints de se séparer pour faire s’éloigner les ennemis qui les guettent, Loubia n’aura de cesse d’essayer de retrouver et de protéger celui qui lui a tout appris.

Découvrez le portrait d’une enfant qui devient une jeune femme au courage sans faille !

Bio de l'auteur :
Passionnée d'Histoire et de voyages, ce professeur d’Espagnol passe depuis toujours beaucoup de temps à écrire pour exprimer ses idées et ses émotions. Ce n’est que récemment qu’elle a trouvé l’énergie nécessaire pour se lancer dans l’écriture de plusieurs romans dont l’action se passe dans le pays qui l’a fait rêver : la Russie des Tsars.

12 nov. 2017

"Il est toujours minuit quelque part" de Cédric LALAURY

Mon avis - Présentation
Lecture de novembre 2017


Bonjour, fini "Il est toujours minuit quelque part" de Cédric Lalaury des Éditions Prélude sur Netgalley. J'ai choisi ce roman pour sa couverture qui m'a attirée et son titre aguicheur. On en apprend peu dans la présentation, ce qui me convient tout à fait n'aimant pas lire par principe les 4ème de couverture. Et au final, c'est un récit où l'on se trouve entourée d'ombre du début à la fin. Une histoire bien noire où les secrets en sont le fil conducteur. Je me suis bien demandée où l'auteur allait m'emmener, un peu sceptique… et au cours de la lecture les secrets se dévoilent petit à petit. Alors, j'ai été captivée, très curieuse et éprise dans ce roman psychologique, le romancier a su maîtriser ces mots pour nous perdre dans l'ombre de Bill. Je n'en dirais pas plus sur la fin et cet excellent dénouement. On y trouve aussi une légère pointe de fantastique qui donne du pétillant à l’histoire (le style des romans de S. King). J'ai bien apprécié et je le recommande.




Présentation :

Bill Herrington est un homme heureux.
La cinquantaine approchant, mari et père comblé, il occupe un poste de professeur de littérature dans une prestigieuse université américaine. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes...
Jusqu’au jour où il trouve dans son casier l’exemplaire d’un roman à sensation publié par un mystérieux inconnu : R. P. Kirkpatrick.
Pas de quoi chambouler Bill.

À un détail près : il s’agit d’une histoire vraie.
Celle d’un crime dont il était persuadé que personne n’en avait jamais eu connaissance.
Sur une île qu’il aurait voulu oublier pour toujours.

Cet ouvrage envahit bientôt l’existence de Bill et contamine tout autour de lui. Sa vie paisible et confortable ainsi que son équilibre psychologique vont vite menacer de voler en éclats sous l’effet dévastateur de ce livre vengeur qui a réveillé tous les fantômes du passé

"Mes derniers mots" de Matthieu BIASOTTO

Mes avis - Présentation
Lecture de novembre 2017


2 ressentis pour ce roman, le premier ci-dessous et le deuxième qui en dévoile un peu plus, donc si vous ne l'avez pas lu **attention**

Très fort cet auteur, tellement fort que je ne vais pas pouvoir vous dire tout ce que j'ai ressenti… je ne peux pas vous donner mon avis… C'est… quoi dire… ça Vous concerne !! Ça Nous concerne !! Oui je suis une grande fan des… Bon revenons à "Mes derniers mots" : Un message… un rythme effréné, une course contre la montre se joue ici. Regardez vous vivre, analyser ce qu'il se passe autour de vous. Dans tout les cas, ce récit est différent… Posez vous les bonnes questions. Dans quel monde vivons-nous, où allons-nous? L'ayant lu deux fois je peux dire que j'ai découvert… Non je ne peux pas le dire. Machination, mensonge, manipulation, violence, haine, mais aussi amour, vie, solidarité vont être les thèmes de cette histoire. Sinon mon premier ressenti sera posté sur mon blog… Mais **attention** si vous allez le lire vous êtes prévenus, il "spoile" le roman… Bon, vous aurez compris je ne peux en dire plus ici, juste foncez et vous ne serez pas déçu… Ce sont de beaux mots d'espoir, une histoire qui ne peut que nous interpeller…



Présentation :

J’ai tout oublié. Tout. De ce que j’ai vécu, jusqu'à la personne que j’étais. S’il ne reste rien, je ne le dois pas à un accident. Ce n’est pas non plus une maladie. Ma perte de mémoire est brutale, sans doute à la hauteur de ce que j’ai fait. 

Mes heures sont comptées, les règles du jeu ont changé et elles sont contre moi. Il va me falloir composer avec une existence qui ne m’appartient plus si je veux sauver ma peau. 

Dans cette course contre la montre, sur les traces de mon ancienne vie, je tente d’échapper à une situation qui me dépasse et qui nous dépasse tous. Tout au bout de cet enfer, la vérité me tend les bras. Je vais découvrir le rôle que je dois jouer, le vôtre aussi. Il y aura un avant, un après, c’est certain. La fin n’est jamais une fin, ce n’est qu’un commencement laissant entrevoir quelque chose de bien plus grand. Vous le comprendrez avec mes derniers mots. 


**Attention SPOILE**2ème ressenti :

Quand le pouvoir devient destructeur, quand le pouvoir dirige votre vie, quand le pouvoir contrôle tout : y aurait-il une belle âme pour sortir de cette emprise, relever la tête, se "désenchaîner"… Combien suivront et pourrait-on se fier à tous. N'y aurait-il pas d'intérêts personnels à jouer le jeux des deux côtés pour soi et non pour tout un monde. Le vouloir exister en liberté peut-il encore avoir sa place, en force et envers contre tout. Quand le numérique dépasse la liberté d'être et envahi nos sens, ce tout numérique n'est-il pas un nouveau virus assez pervers pour nous amener vers un pouvoir destructeur. 
Ce récit nous emmène dans l'amour d'une vie libre et du soif d'exister, d'être en temps qu'humain. Machination, mensonge, manipulation, violence, haine, mais aussi amour, vie, solidarité vont être les thèmes de cette histoire, qui certes, est une fiction. Mais, si l'on regarde bien aujourd'hui notre façon d'être, on peut se poser beaucoup de question… Un roman qui diffère de ceux déjà écrit par l'auteur, mais son style est bien là, et le message est clair. Une nouvelle voie s'ouvre à nous, alors allez-y sans hésitation.