30 juil. 2017

"Jours sans faim" de Delphine De VIGAN

Mon avis - Extrait - 4ème de couverture
Lecture de juillet 2017


Un roman court mais poignant, vivre ou mourir, on a toujours le choix. Mais lorsque le corps ne régit plus rien et que le mental prend le dessus un cercle infernal se met en place. Ce sentiment de se sentir "puissant", de se dire "je fais ce que je veux de moi", très peu de personnes ne peuvent casser cette barrière derrière laquelle on a envie de "s'effacer". Souffrir pour se sentir exister… Ce n'est pas le premier roman que je lis sur ce sujet, ça fait mal, mais très réaliste. Tomber sur la bonne personne pour s'en sortir n'est pas chose facile et sortir du cocon dans lequel on se sent revenir n'est pas simple non plus. Le titre en dit assez sur le thème alors je vous laisse découvrir ce récit.


Extrait :


"Chaque matin, Laure se bat encore contre la tentation du ventre vide, du ventre mort. Chaque matin, entre le thermomètre qu'on apporte à 7 heures et le petit déjeuner qui se fait attendre, elle savoure ce petit vide qui lui rappelle l'ivresse du jeûne."




4ème de couverture :



Laure, dix-neuf ans, est anorexique au dernier degré. Elle entre à l’hôpital au service de nutrition. Hospitalisée pendant trois mois, elle oscille entre angoisse et volonté de s’en sortir, pour finalement accepter de perdre le contrôle sur la seule chose de sa vie qu’elle maîtrise : son poids. Dans un style remarquable de sobriété, Delphine de Vigan dresse le portrait de ce combat pour la survie.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire