25 juil. 2017

"Nous rêvions juste de liberté" de Henri LOEVENBRUCK

Mon avis - 4ème de couverture
Lecture de juillet 2017


Une histoire magnifique qui m'a chamboulée au point de relire plusieurs fois les dernières lignes… J'en ai encore des frissons. Juste la liberté, la confiance, l'amitié, l'envie de vivre, déroger à toutes règles empêchant d'avancer, sans contrainte que de ne penser qu'à aujourd'hui. J'ai été transportée derrière Bohem. Il m'a retourné le cœur. Je n'en dis pas plus, on se doit de le lire. 

J'ai dans ma PAL Gallica et La Moïra en collection Bragelonne intégrale, j'ai aussi "l'Apothicaire" je vais les remonter, je ne pense pas que ce soit le même style, mais l'écriture de l'auteur m'a tellement subjuguée…





4ème de couverture :

«Nous avions à peine vingt ans et nous rêvions juste de liberté.» Ce rêve, la bande d'Hugo va l'exaucer en fuyant la petite ville de Providence pour traverser le pays à moto. Ensemble, ils vont former un clan où l'indépendance et l'amitié règnent en maîtres. Ensemble ils vont, pour le meilleur et pour le pire, découvrir que la liberté se paie cher. Nous rêvions juste de liberté réussit le tour de force d'être à la fois un roman initiatique, une fable sur l'amitié en même temps que le récit d'une aventure. Avec ce livre d'un nouveau genre, Henri Loevenbruck met toute la vitalité de son écriture au service de ce road-movie fraternel et exalté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire