11 oct. 2017

"La découronnée" de Claude AMOZ

Mon avis - 4ème de couverture
Lecture d'octobre 2017


Un roman noir mais pas trop qui nous emmène dans la montée de la Découronné à Viâtre. Sur fond de brume qui plane au dessus du Rhône on va à la rencontre de personnages mélancoliques. Des recherches sur soi, sur son passé qui ont pu être terribles. Des non-dits qui font mal, qui ternissent la vie. Cette ambiance m'a beaucoup plu et je me suis sentie bien dans ce roman. De plus la couverture est magnifique. Cette brume qui cache le bout du pont recèle beaucoup de mystères, le passé de chacun va nous être révéler au fil de l'histoire dans la moiteur de cet été là.




4ème de couverture :


Viâtre, une ville au bord du Rhône. Ce sont les vacances d'été, la chaleur est étouffante. Johan et Guy Mesel sont frères mais tout les oppose: Johan est un universitaire brillant et un passionné d'escalade alors que Guy, complexé par sa petite taille et dévoré par l'eczéma, est agent technique dans un lycée professionnel en montagne. Ils décident d'échanger leurs appartements pour la durée des vacances et c'est ainsi que Guy s'installe dans le logement que Johan vient d'acheter à Viâtre, dans la montée de la Découronnée. Il est saisi par l'atmosphère qui y règne et s'aperçoit que les lieux portent encore la trace des précédents occupants, en particulier un coffre à jouets dans une alcôve. Dans la même ville, Habiba est employée aux cuisines d'un foyer pour SDF sur lequel règne un prêtre tyrannique. La fille d'Habiba, Zahra, partage la vie du père de Camille, une adolescente qui a perdu sa mère dix ans plus tôt. La famille habitait dans la montée de la Découronnée et Camille garde en mémoire des souvenirs flous de scènes violentes entre ses parents. Un mystère plane sur les circonstances de la mort de sa mère dont elle a conservé des photos. Il y a aussi la vieille Maïa, qui a élevé les frères Mesel, et un détective privé pas forcément très doué pour les enquêtes. Tous ces personnages semblent liés d'une façon ou d'une autre à la montée de la Découronnée et aux drames qui s'y sont déroulés...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire