2 oct. 2017

"L'arménien" de Carl PINEAU

Mon avis - 4ème de couverture
Lecture d'octobre 2017


Un thriller qui nous emmène à Nantes entre les clans mafieux et Luc "l'arménien". Un récit très noir qui nous est raconter d'une façon original, en suivant le cours de l'histoire, avant et après la découverte du cadavre de Luc. Françoise et Bertrand vont nous raconter Luc, ce qu'ils ont vécu avec lui. Luc, sa vie à Nantes, les liens qui se tissent sur fond ténébreux. Je me suis prise d'empathie pour lui en gardant un œil sur son entourage. J'ai eu l'impression de ne pas voir le soleil dans ce roman, tellement j'ai été prise à l'intérieur. Luc ne nous parle pas mais on sait où il veut nous emmener, la part psychologique du personnage est impressionnante… Une belle réussite pour ce roman qui me laisse mélancolique. Je remercie Netgalley.fr et les éditions Librinova de m'avoir permis de lire ce récit. A vous de découvrir son histoire.




4ème de couverture :

Nantes, 22 décembre 1989. Le cadavre de Luc Kazian, dit l’Arménien, est retrouvé en forêt de Touffou. Deux balles dans la peau, et partiellement calciné. Assassiné. Mais par qui ?
Et qui était vraiment l’Arménien ?
Un trafiquant de cocaïne notoire, comme le pense l’inspecteur Greg Brandt ?
Un copain de virées avec qui écumer les bars et draguer les filles, comme le voit Bertrand, son premier et peut-être unique ami ?
Un jeune orphelin perturbé, mais à l’esprit vif et éveillé, comme le pense Françoise de Juignain, sa psychiatre depuis 20 ans ?
Rien de tout cela, bien plus encore ?
De la place Graslin au Château des ducs de Bretagne, des ruelles pavées du quartier Bouffay aux bars à hôtesses du quai de la Fosse, des pavillons de Rezé aux immeubles de Bellevue, Carl Pineau fait revivre dans ce thriller noir toute l’ambiance du Nantes des années 80.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire