25 oct. 2017

"Le syndrome Noah" de Michael FENRIS

Mon ressenti - 4ème de couverture 
Lecture d'octobre 2017


Un roman fantastique qui nous emmène à New York. L'écriture et le thème sont bien maîtrisés. Mais, bah oui, je vais en décevoir quelques uns et unes, je n'ai pas été transportée par l'histoire, car déjà vu et lu. Non, je ne ferais pas de comparaison et ne donnerais pas non plus de noms de films ou livres que j'ai pu voir ou lire sur ce sujet. Par contre le thème du déluge est très bien transposé ici. Les personnages sont intéressants de par leurs valeurs et leurs réactions face à ce chaos. Le message de ce que nous faisons aujourd'hui de la terre est bien réel et je suis persuadée qu'un jour ça se retournera contre les humains. Je me rattraperais avec "Aaverhelyon" que j'ai dans ma PAL. Dans tout les cas ce n'est que mon ressenti et ce livre reste un super récit fantastique d'un bout à l'autre et je suis persuadée que tous les adeptes de Stephen King sauront apprécier Le syndrome Noah à sa juste valeur. Donc pour le coup je suis désolée de ne pas avoir accroché car j'avais beaucoup aimé "Feuilles" du même auteur.



4ème de couverture :


Un seul survivant dans un monde abandonné... 
Thriller mystérieux et au suspense continu, Le syndrome de Noah revisite brillamment le thème du Déluge
Noah Gibson est un citoyen américain anonyme issu de la middle class. Heureux avec Suzanne qui partage sa vie, il mène une existence tranquille, dans une maison des quartiers populaires de New York, entre son métier de banquier et les petits dîners entre amis. Ce soir-là, Suzanne a décidé de faire un barbecue et Noah descend en maugréant dans la cave pour le chercher. Alors qu'il farfouille dans la pénombre, un sifflement suraigu enfle soudain et une onde de chaleur incandescente le traverse. 
Quand Noah reprend connaissance, tout le monde a disparu. Là où se trouvaient les passants ne restent que leurs vêtements, tombés au sol en petits tas. Les voitures sont embouties moteur allumé, les télés continuent de brailler, mais il n'y a plus personne. Noah est seul au monde ! 
Paniqué, il refuse d'y croire et se barricade chez lui en attendant les secours. Pourtant il va falloir qu'il s'organise s'il veut survivre. Curieusement, les hommes se sont volatilisés mais des animaux sont encore vivants. Noah aurait-il un nom prédestiné ? Pourquoi lui et pas un autre ? Un monde tout nouveau l'attend...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire