18 nov. 2017

"La main de Marianne" de Floryan DESPRES

Mon ressenti - 4ème de couverture
Lecture de Novembre 2017

Très heureuse d'avoir pu découvrir ce polar. Un très bon roman dans lequel j'ai vite pris ma place de spectatrice et suivie ces deux inspecteurs dans leur enquête.  J'ai beaucoup aimé le jeu de dialogue entre les personnages, l'humour noire y a sa place. Tous sont à cran sur cette enquête qui piétine, l'un acculé derrière la peur d'être reconnu et l'autre perdue et sur la défensive au milieu de cette équipe avec qui elle doit collaborer. L'auteur a su mettre un frein sur la lecture malgré les 170 pages qui se dévorent assez vite. L'histoire reste bien sûr quelque peu macabre, mais j'ai quand même souri assez souvent sur les scènes cocasses qui s'y déroulent. Je remercie Claudie de m'avoir solliciter pour cette lecture, vous y retrouver aussi la patte d'Arnaud Codeville… Merci à Floryan pour sa confiance. je ne dis rien de plus. Un bon roman noir qui ma fois m'a bien plu.


4ème de couverture :

Une disparition inquiétante dans le nord de la France, un ami d'enfance comme principal suspect... L'enquête de l'inspecteur Rémy Jorris n'avance pas.
Jusqu'à la découverte d'une main arrachée, le soir du match Reims-St Étienne.

Simple hasard ou coup de pouce du destin?

Bio de l'auteur :

Né en 1959 en Lorraine, je vis avec ma famille dans la région Hauts de France où j'exerce mon métier d'ingénieur dans le domaine de l’environnement et de l’aménagement du territoire.
Je suis marié et père de deux garçons de 14 et 18 ans.
Dès l'âge de 12 ans, comme beaucoup d'autres, j'ai commencé à écrire de petits poèmes et parfois quelques pages que j'imaginais être les premières d'ouvrages dont j'avais fait grandir  l'intrigue et les personnages dans ma tête. Au fil du temps mes personnages ont pris de la densité et mes intrigues se sont étoffées. Il y a deux ans, l'envie m'est venue de poursuivre mes ouvrages souvent à l'état embryonnaires et d'en créer de nouveaux pour le plaisir de donner vie à mes personnages à l'étroit dans mes neurones, et avant tout pour le plaisir d'écrire.
Ce n'est que bien plus récemment, qu'un de mes amis, auteur lui-même, m'a insufflé une nouvelle fringale, celle de partager ma passion avec mes proches, puis avec, pourquoi pas, un public plus large.


Je suis friand de conseils et de critiques qui me permettront de progresser et d'offrir à nouveau, avec mes moyens et à ma modeste échelle, quelques plats de résistance ou desserts aux goûts et aux humeurs d'un public que j'ai hâte de découvrir.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire