4 janv. 2018

"Le rêve dévoré" de Jo ROUXINOL

Mon avis - Extrait - Présentation
Lecture de janvier 2018


Suite au très bon retour de Cédric Veto sur ce récit je l'ai acquis et ne le regrette pas.
Un roman noir de par la cruauté, la haine et le dégoût de Clarisse. Une vie d'enfant et d'adolescente qui ne se passe pas au mieux, Clarisse veut vivre, rêver, y croire comme toutes jeunes filles de cet âge. Mais a-t-elle fait le bon choix? Un très bon roman qui se lit facilement, l'action va se dérouler principalement au Portugal ou l'auteur nous en donne de très belles descriptions. Un très belle écriture qui fait pressentir toutes les émotions que traverse "Nina". La couverture et le titre sont en accord parfait avec le texte. J'ai beaucoup aimé.





Extrait :

«Il est des moments où tout s’ébranle, où réellement la vie bascule, le corps et la conscience sombrent et on contemple, impuissant, le monde inversé, absurde, dont il faudra désormais s’accommoder »

"Avant j’étais une vieille âme endolorie enfermée dans un corps d’enfant, dans une famille, dans une vie dont chaque contour me blessait toujours plus, jour après jour. En partant j’ai éclaté les parois de ma prison, la rage a guéri d’elle-même, je la sens encore palpiter parfois mais de manière tellement inoffensive, si vous saviez, ce n’est plus qu’une ombre de colère qui dort au fond de mes souvenirs. Avant je ne voyais que les murs, ils étaient hauts, ils étaient gris, il n’y avait ni portes ni fenêtres, rien qu’une boîte sans ciel et sans air, voilà ce que vous m’offriez, un cercueil dans lequel je ne pouvais que hurler en griffant les parois, en heurtant tout ce qui se trouvait à proximité, hurler et hurler encore, hurler tant que la vie ressemblerait à la mort. Et maintenant, regardez-moi, regardez-moi bien, j’ai vu l’océan et j’ai vu l’horizon, et je prends désespérément tout cet avenir que le monde me promet."

Présentation :



Clarisse, treize ans et demi, est une écorchée vive. Un matin, elle part. Sa fuite la mène jusqu’au sud de l’Europe où elle vit ce qui, pour elle, ressemble de plus en plus à un rêve. Jusqu’à ce que la réalité la rattrape.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire