21 févr. 2018

"Entre deux mondes" de Olivier NOREK

Mon retour - Présentation
Lecture de février 2018

Je ne vais pas vous parler de l'endroit où se situe ce récit car ce serait en dévoiler une partie. Je vais juste vous dire que j'ai du mal à me remettre de cette lecture. Un choc, l'effroyable dans la réalité de tous les jours. Je vais vous citer le début de l'encadré du roman "Face à la violence de la réalité, je n'ai pas osé inventer. Seule l'enquête de police, basée sur des faits réels, a été romancée…". Seul un public averti peu entrer dans ce livre. Lorsque, au fur et à mesure de ma lecture, je me noyais dans ces maux, mon cœur s'est rétracté. En quelques mots : tristesse, désolation, colère, haine envers ce monde qui accepte "ça". Cette réalité on la connaît tous (je m'inclus) mais on ferme les yeux… Olivier nous y plonge sans fard, version hard et il a raison. Mais que ça fait mal !! Nous sommes des privilégiés, pourquoi nous plaignons nous, de quoi nous plaignons nous, nous, à l'abri de tout "ça", de toute cette horreur. Ce roman il faut qu'un maximum le lise, il faut ouvrir les yeux, se révolter contre "ça", contre cet autre monde que certains répugnent de peur qu'on leur volent une miette de pain, pour "eux" et pour tous ceux qui sont aussi "ici", dans nos rues, aux vues desquels certains détournent le regard. Un roman basé sur des faits réels qui m'a retournée…




Présentation :

~~Adam a découvert en France un endroit où l'on peut tuer sans conséquences. 
~~Engagé dans l'humanitaire pendant la guerre en ex-Yougoslavie, puis lieutenant à la section Enquête et Recherche de la police judiciaire du 93 depuis dix-huit ans, OLIVIER NOREK est l'auteur de trois romans largement salués par la critique et traduits dans plusieurs pays, ainsi que le lauréat de nombreux prix littéraires. Après Code 93, Territoires et Surtensions, il nous invite dans un monde Entre deux mondes que nul ne peut imaginer, où se rencontrent deux inspecteurs que tout semble opposer et qui devront unir leurs forces pour sauver un enfant. 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire