2 avr. 2018

"Cinquante et un" de Jean-Louis DUFLOUX

Mon avis - Présentation 
Lecture de mars 2018


Un roman tourné sur l'auto dérision. "Double clic", c'est son nom, nous parle de sa maladie, Parkinson. Un style très original pour nous décrire l'évolution de cette pathologie, pour "Double clic" mais aussi vu par ses proches, amis, collègues. Une réalité qui se lit très facilement entre deux romans plus noirs et c'est porteur d'espoir moralement. Un beau témoignage très intéressant. Je remercie #Librinova et l'auteur pour cette lecture.






Présentation :

Changeons de regard sur Parkinson Double-Clic est un entrepreneur bourgeois parisien, comblé tant par sa réussite professionnelle que par sa vie privée. Mais le jour où il apprend qu'il est atteint de la maladie de Parkinson, tout bascule. 
Confronté à sa première grande épreuve personnelle, il tente de comprendre et d'analyser tous les symptômes de la pathologie, physiques comme psychiques. Décidant de consigner ses réflexions dans un blog, Double-Clic y dévoile son quotidien : une lutte permanente et paradoxale pour apprivoiser ce corps qui lui échappe de plus en plus, et pour assimiler la transformation de ses relations à autrui, sapées par la conscience de sa vulnérabilité.
Dans cette fiction inspirée d’une histoire réelle, l'auteur nous invite, souvent avec humour et dérision, à découvrir la maladie de Parkinson sous un nouveau jour. Surtout, il nous pousse à nous interroger sur la relation entre les bien portants et le mal portant, et le regard coupable constamment posé sur ce dernier. 
Une incitation à dépasser les pièges tendus par la maladie pour l'aborder de manière lucide et déculpabilisée !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire