5 mai 2018

"Toutes blessent, la dernière tue" de Karine GIEBEL

Mon retour - Présentation
Lecture d'avril 2018


Comme le dit le résumé, l'auteur nous emmène ici dans une terrible histoire d'esclavage moderne. C'est dans une grande tristesse que je termine ce thriller. Poignant, percutant, parfois horrible, incroyable et pourtant !! Du très grand Karine Giebel, Marianne (Meurtre pour rédemption) est toujours dans ma mémoire je pense que Tama y restera aussi. Plus de 740 pages que j'ai dévoré alors que je m'étais promis de le déguster, impossible, une fois prise dans les filets de ce récit on va jusqu'au bout et l'on n'en ressort pas indemne. Un thriller déroutant de par son histoire et tellement bien écrit pour nous faire vivre l'incroyable. Je le recommande bien sûr vivement. 

Je remercie Fabienne pour m'avoir offert le livre broché et dédicacé, il aura une place exceptionnelle dans ma bibliothèque, merci aussi à #Netgalley et aux éditions "Belfond" pour m'avoir permis de le lire en avant.






Présentation :

Maman disait de moi que j'étais un ange.
Un ange tombé du ciel.
Mais les anges qui tombent ne se relèvent jamais...

Je connais l'enfer dans ses moindres recoins.
Je pourrais le dessiner les yeux fermés.
Je pourrais en parler pendant des heures.
Si seulement j'avais quelqu'un à qui parler...

Tama est une esclave. Elle n'a quasiment connu que la servitude. Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer. Une rencontre va peut-être changer son destin... 

Frapper, toujours plus fort.
Les détruire, les uns après les autres.
Les tuer tous, jusqu'au dernier.


Gabriel est un homme qui vit à l'écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures. 
Un homme dangereux. 
Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique. 
Qui est-elle ? D'où vient-elle ? 

Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !
Parce que bientôt, tu seras morte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire