15 nov. 2018

"Les portes obscures de l'Apocalypse" de Anne-Sara

Mon retour - Extraits - Présentation - La série -
Lecture de novembre 2018

Après avoir eu un désordre de lecture pour cette série (lu le premier, ensuite le 4ème et le 3ème !) je viens de terminer le second. Rien n'a entaché mon attachement pour ces romans malgré ce mélange. J'ai, bien sûr, eu plaisir à retrouver Sam Light, profileuse privée. Celle-ci est demandée par une amie qu'elle n'a pas revue depuis des années, après avoir reçu des lettres anonymes, Gwendoline souhaite de l'aide pour trouver le corbeau qui la persécute. C'est ainsi que l'on se retrouve en Bretagne tout près de la forêt de Brocéliande, lieu de biens des mystères. 

- "Scintillant sous la voûte du ciel, des milliers d'étoiles veillaient sur Brocéliande. 
Les voiles de la nuit, accrochés aux cimes des arbres, faisaient sortir de leur gîte les animaux de la forêt. Au loin, le renard courait sur la lande endormie. L'hermine, attentive mais audacieuse, filait à travers les bosquets et les lapins gambadaient sous les taillis." 

D'entrée avec le résumé du roman on sait qu'il va y avoir des crimes. Là, à vous de découvrir de quelle façon et pourquoi. Une intrigue qui va très loin dans l'obscure. 

- "Sam ne répondit pas. Son amie n'était pas en condition pour éplucher le dossier avec elle. Son état psychologique venait d'être très ébranlé et elle sombrait lentement dans les abîmes obscurs de son apocalypse" 

Les personnages dans ce tome ne sont pratiquement que des femmes et le ton du récit est toujours très harmonieux et entouré de très belles descriptions de l'environnement. 

- "Aux champs mordorés où une brise légère inclinait doucement les blés avaient maintenant succédé des vallons boisés. Sam les embrassa du regard avec un sentiment d'indicible paix." 

La plume d'Anne-Sara est subtile, fine, recherchée, très agréable à lire, alors que noirceur il y a et quelque fois très "glauque". Voilà un thriller psychologique où la pression monte de page en page jusqu'au dénouement. Je ne peux que le recommander aux amoureux du genre. 

La série :

Un, deux, trois… sept!
Les portes obscures de l'Apocalypse
La malédiction Siffait
Au commencement, je suis mort!
L'ange de l'île Clémentine
Le diable a ses raisons
Tous aux éditions #AjnaDeScorto
http://ajna-de-scorto-editions.com/index.php?id_category=25&controller=category






Présentation :

Gwendoline Diot-Lecomte, jeune psychologue vivant au sud de la Bretagne, est depuis des années la cible d’un terrifiant corbeau. 
« D’où tu viens, je l’ignore ; mais où tu vas, je puis te le dire : tu vas en enfer à coup sûr. » 
Redoutable et machiavélique, le corbeau semble avoir décidé de détruire sa victime en éliminant savamment chaque personne de son entourage. 
Dans les profonds abîmes du chagrin, le temps s’étire pour devenir indéfinissable, et c’est sans doute l’un des seuls instants où il ne peut plus savourer son emprise sur l’être humain. 
Désormais, Gwendoline ne dépendait plus du temps, elle avait cessé de compter avec lui. Alors le temps s’arrêta… 

2 commentaires:

  1. J’adore ton retour et du coup il va falloir que je me le procure ! Merci Annick 😄

    RépondreSupprimer