5 janv. 2019

"Grossir le ciel" de Franck BOUYSSE

Mon ressenti - Extraits - Présentation - L'auteur -
Lecture de janvier 2019

💚 COUP DE CŒUR 💚

Comme pour "Plateau" j'ai été envoûtée par l'écriture de l'auteur. On se trouve dans une atmosphère rude, vraie, rustre, rurale. J'ai ressenti beaucoup d'empathie pour Gus et Abel qui sont restés ancrer dans des temps anciens, où tout était bien simple et l'on ne s'occupait pas des autres. On trouve aussi quelques vérités bien placées.
  • "On racontait qu'il avait tiré dans le tas, sans sommation, blessant gravement un des Roumains en plein thorax. Paradis n'avait pas été inquiété par la justice, d'abord parce que les Roumains étaient en situation irrégulière sur le sol français, ensuite parce que personne ne s'était mis en tête de vouloir prouver qu'ils travaillaient pour lui. "
L'intrigue est subtile mais on l'a sent venir lentement, lourdement, elle pèse… On est ici au cœur des Cévennes, l'endroit est chargé des valeurs de la terre.
  • "Gus demeura un long moment à regarder les vieilles pierres encore debout, les murs en partie écroulés et recouverts de mousse, et la roue pourrie par le temps qui partait en lambeaux. Un filet d'eau coulait encore dans le canal, mais il n'y avait plus le moindre poisson pour s'y aventurer, à cause du manque d'oxygène. Il trouvait sacrilège que personne n'ait entretenu l'endroit pour que la mémoire des temps anciens ne se perde pas définitivement, mais c'était plus compliqué que de goudronner une route électorale."
J'ai ressenti les silences d'apaisement, ceux de la colère et aussi de la tristesse. L'ambiance est cotonneuse, feutrée, les dialogues sont pertinents, pas de phrases pour jacasser tout est pesé. Par chez nous des endroits comme ceux-ci on en trouve encore, de vieilles fermes ou vivent des couples ou personnes seules qui se suffisent à elle-même et descendent au village une fois par semaine, sans s'attarder, juste l'essentiel. Les secrets sont bien gardés… Merci Sonia pour cette lecture qui ne m'a pas laissé insensible. J'aime beaucoup l'écriture de cet auteur, c'est le second que je lis et je compte bien lire les précédents et suivants.





Présentation :


Les Doges, un lieu-dit au fin fond des Cévennes. C’est là qu’habite Gus, un paysan entre deux âges solitaire et taiseux. Ses journées : les champs, les vaches, le bois, les réparations. Des travaux ardus, rythmés par les conditions météorologiques. La compagnie de son chien, Mars, comme seul réconfort. C’est aussi le quotidien d’Abel, voisin dont la ferme est éloignée de quelques mètres, devenu ami un peu par défaut, pour les bras et pour les verres. Un jour, l’abbé Pierre disparaît, et tout bascule : Abel change, des événements inhabituels se produisent, des visites inopportunes se répètent.
Un suspense rural surprenant, riche et rare.

L'auteur :


Franck Bouysse est né en 1965 et partage sa vie entre Limoges et sa Corrèze natale. Sélection du Prix Polar SNCF, Grossir le ciel a rencontré un succès critique et public. Il a notamment remporté le prix Sud Ouest / Lire en poche du festival de Gradignan, le prix polar Michel-Lebrun, le prix Calibre 47 et le prix Polar Pourpres. Franck Bouysse est également l’auteur de Vagabond et Pur Sang aux éditions Écorce, et Plateau, aux éditions de La Manufacture de Livres, prix des lecteurs de la foire du livre de Brive.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire