5 mars 2019

"Fin de ronde" de Stephen KING

Mon retour - Extraits - Présentation - La trilogie -
Lecture de mars 2019


Dernier de la trilogie de l'inspecteur Hodges, que je n'ai apprécié qu'à partir du second. Mr Mercedes le premier m'a laissé septique, Carnets noirs m'a remis en accord avec l'auteur et celui-ci m'a conquise, encore une fois Mister King a frappé fort.

Au début :
  • "C'est toujours avant l'aube qu'il fait le plus noir. Ce vieux poncif traversa l'esprit de Rob Martin alors que l'ambulance qu'il conduisait remontait lentement Marlborough Street vers leur base, la caserne de pompiers n°3. Selon lui, celui qui avait trouvé ça avait vraiment mis le doigt sur quelque chose, parce que ce matin, il faisait plus noir que dans le trou du cul d'une marmotte. Et l'aube n'était pas loin."

Plus rapide que les deux premiers, les avances de l'enquête concernant Brady vont s'accélérer. Toujours avec une pointe de fantastique mais ce n'est pas le primordial dans ce roman. Un sujet plus sérieux y est inclus : le suicide et en particulier celui des adolescents. D'autres sujets comme l'addiction au jeux, à l'alcool, la maladie et le deuil font partis de ce récit. Pour ceux qui ont lu les deux premiers ils connaissent Brady, un tueur redoutable et manipulateur. Et comme le dit le résumé Bill Hodges, policier en retraite, n'en a pas fini avec lui.

  • "Hodges sait qu'il y a quelque chose qui cloche dès qu'il pose le pied hors de la passerelle reliant les bâtiments principaux du Kiner Memorial de la Clinique des Traumatisés du Cerveau de la Région des Grands Lacs, où les murs sont d'un rose apaisant et où de la musique douce résonne jour et nuit. L'ordre habituel a été troublé et très peu de gens semblent réellement travailler."

L'ensemble des faits qui se déroule ici va nous laisser en apnée jusqu'au déroulement final de l'histoire. Grande fan de l'auteur depuis ses débuts, encore une fois, j'ai été bluffée. A suivre avec "L'outsider" qui m'attend dans ma PAL.






Présentation :

Dans la chambre 217 de l'hôpital Kiner Memorial, Brady Hartsfield, alias Mr Mercedes, gît dans un état végétatif depuis sept ans, soumis aux expérimentations du docteur Babineau.
Mais derrière son rictus douloureux et son regard fixe, Brady est bien vivant. Et capable de commettre un nouveau carnage sans même quitter son lit. Sa première pensée est pour Bill Hodges, son plus vieil ennemi...
« Après Mr Mercedes et Carnets noirs, les fans de Stephen King trouveront dans ce mélange de suspense et d'horreur la conclusion parfaite à la trilogie de l'inspecteur Hodges. » Publishers Weekly

La trilogie :

Mr Mercedes
Carnets noirs
Fin de ronde

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire