17 juin 2019

"Alan Lambin et l'esprit qui pleurait" de Jean-Marc DHAINAUT

Mon retour - Extrait - Présentation - 
Lecture de juin 2019


Cette nouvelle vaut son pesant d'or, non seulement elle est assez longue, donc que du plaisir,  mais elle est aussi gratuite, alors je remercie les éditions Taurnada et l'auteur. Vous la trouverez sur leur site en téléchargement gratuit. En suivant l'auteur et en appréciant ses histoires, je me suis plu dans celle-ci et j'ai beaucoup aimé retrouver Alan Lambin dans cette enquête paranormale. Il va partir à la recherche d'une petite fille qui hante la maison de Brice et ses parents, et pour parfaire le tout il a lui aussi quelques petits soucis. Beaucoup de sensibilité dans ce récit.

  • "Cette phrase inscrite était la même que l'analyseur de spectre avait enregistrée dans la chambre du garçon. Elle résonnait en boucle dans ses pensées, "Je t'ai retrouvé, Alan"…"

Je ne suis pas d'habitude fan de ce style de lecture, mais je dois dire que depuis que j'ai lu le premier roman "La maison bleu horizon" de l'auteur, et bien j'y ai pris goût et j'ai enchaîné avec les suivants… L'écriture est très agréable, ici point de violence mais quelques frayeurs. Merci à Joël Maïssa de m'avoir fait découvrir toutes ces histoires surnaturelles et je me lance dans la seconde nouvelle gratuite "Alan Lambin et le fantôme au crayon".
Pour rappel : le 4 juillet prochain sortira le roman "Les galeries hurlantes" qui fait suite à "La maison bleu horizon" et "Les prières de sang".






Présentation :


Région de Caen, novembre 1982. Brice, 16 ans, se réveille installé à son bureau, un crayon à la main. Perplexe, il observe son lit défait dans lequel il s'est pourtant couché la veille. Que fait-il assis là ? En posant soudain les yeux sur la couverture de son livre de mathématiques, il peut y lire : « Je m'appelle Rose Feibelman, et je suis morte dans cette maison. » 

Un événement étrange qui vient s'ajouter à tous ceux qui frappent la famille Chanal depuis quelque temps. 

En arrivant sur place, Alan Lambin, spécialiste en phénomènes de hantises, ignore encore le rendez-vous que l'Histoire lui a fixé depuis cette nuit d'été 1944.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire