Extraits

Vous trouverez sur cette page quelques extraits des romans cités sur ce blog, mais aussi des parties de romans où il est question "de livres" car oui je me suis amusée à relever des extraits où nos auteurs parlent de livres dans leurs romans et peu importe le style du livre.


De « La Baie des Morts » par Azel Bury

« Et j’ai observé, de la bibliothèque. Si vous vous installez entre le rayon polar et le rayon SF, vous avez une vue imprenable sur l’entrée de l’appartement. »


📗📚📘📚📙

De "Eveil" par Cetro
"Il écrivait aussi pour son propre compte, et venait d'éditer son tout premier roman. La lecture de ce dernier marquerait pour elle le tout début de leur romance. Jamais elle n'avait été touchée comme ses mots à lui l'avaient fait."


📗📚📘📚📙


De "La tour de Sélénite" par Arnaud Codeville
"— Il m’a parlé du suicide de Dujardin. J’avoue qu’il m’a fait un peu peur avec ses histoires…— Boarf, gronda Max la bouche pleine, elle était juste toquée, voilà tout. Une vieille fille un peu fofolle qui était constamment enfermée avec ses bouquins, que veux-tu de plus ?"


📗📚📘📚📙

De "Bas-Fonds" par Gilles Caillot
"- Qui? Le romancier lyonnais?
- Oui
- Ouais! on s'est fait un petit réseau. C'était sympa.
- Et alors, comment est-il? Pas un peu félé du bocal pour écrire des trucs pareils?"

📗📚📘📚📙

De "L'heure des fous" par Nicolas LEBEL
"- Ils continuaient de longer les quais de Seine que constellaient les étals des bouquinistes où chinaient les badauds."

📗📚📘📚📙


De "Nevermore" par Nick GARDEL
"Mais, périodiquement, il publiait un roman, parfois à compte d'auteur, parfois chez un éditeur. Il avait même trouvé un flic avec une certaine renommée qui préfaçait ses œuvres."

📗📚📘📚📙

De "La couleur des âmes mortes" par Gilles CAILLOT
"Intriguée, elle considéra le livre que la jolie blonde assise à côté d'elle dévorait avec avidité."Eh ben! Il a l'air prenant ton bouquin! T'as pas décroché un mot depuis une demi-heure".
La femme releva la tête.
  • Ouais! C'est top! Ça fout les chocottes! J'adore ça!
  • C'est quoi?
Elle lui montra la couverture. Cette dernière était assez évocatrice et le titre parlait de lui-même.
Lignes de sang
"J'pourrais pas lire un truc comme ça. Non! Certaine!"
L'autre pouffa.
  • Pourquoi?
  • Ça me donne des palpitations…Le dernier truc que j'ai bouquiné, c'était Les cinquante nuances de Grey."

📗📚📘📚📙

De "Sang pour sang" par Gipsy PALADINI
"— Personne n’est secret à ce point, Seriani.
Pas de femmes, de plat préféré, d’amis ? Pas de vices ? 
— Pas que l’on sache.
— Tout le monde a un vice, Seriani.
— Même vous, Capitaine ? 
— Oh que oui ! Et vaut mieux pas que vous sachiez lequel !
Sur ce, il raccrocha. Al déposa le combiné à son tour. 
— Qu’est-ce qui se passe ? s’enquit David. 
— Apparemment le capitaine a un vice. 
— Oh ? Je suis pas sûr que planquer des Sugar babies dans ses chaussettes pour les bâfrer en douce dans les toilettes entre dans cette catégorie…"

📗📚📘📚📙

De "La faiseuse d'anges" par Sandrine DESTOMBES
"A chaque fois qu'elle se retrouvait face à ce genre d'homme, sa confiance dans la nature humaine diminuait un peu plus."

📗📚📘📚📙

De "Une Ex" par Gina DIMITRI
"Je les ai écrites, mais uniquement pour les insérer dans mon roman. J’avais pensé en mettre une à la fin de chaque sous-partie, comme une sorte de gimmick qui laisserait entrevoir au lecteur la part sombre de mon héroïne."

📗📚📘📚📙

De "L'héritage de Lizie" par Lawren SCHNEIDER
« Elle ne rentra pas dans les détails, évoquant simplement un problème familial sérieux puis s’engagea à terminer son article sur un écrivain parisien du dix-neuvième siècle qui avait noirci des centaines de carnets de descriptions de scènes du quotidien et n’avait jamais connu le succès. » 

📗📚📘📚📙


De "Kraft" par Matthieu BIASOTTO
"Le souffle coupé par la vision, Gabriel manque s’étrangler. C’est un cauchemar ! Où est Delphine ? Il a fait tout ça pour une couverture et une pierre ? Mais où est le corps de Delphine ? Quelle est cette horrible farce ? Quand va-t-il enfin voir le bout ? Tout ça ne se finira donc jamais ? Pourquoi tant d’acharnement ? Les nerfs lâchent."


📗📚📘📚📙

De "Sans existence et sans nom" par CETRO

"Dès tout petit, Ernest avait remarqué mes capacités. Les voisins chez qui il jardinait avaient une bibliothèque immense, comptant plus d'ouvrages que de neurones dans la tête à nos vieux. Il m'en ramenait souvent, que ces gens lui prêtaient. J'ai appris à lire seul. Et j'ai rapidement aimé ça."

📗📚📘📚📙




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire